Espace Licencié

Espace Dirigeant

Edito - BSV n°52

DSC 0402Ça roule !!

Ça y est c’est la rentrée, les vacances sont finies mais la météo estivale nous a permis de beaux vols dont les souvenirs viendront charmer les journées froides et brumeuses qui se profilent.

Beaucoup ont su profiter du programme de Remise en Vol mis en place par la Fédération, qui continue et qui sera reconduit l’année prochaine avec certainement des évolutions pour le rendre encore plus accessible à tous.

Notre bilan accidentologique à la fin de l’été correspond à la moyenne de celui constaté ces 10 dernières années et s’il n’y a donc pas de quoi se réjouir outre mesure, l’ensemble des actions qui sont conduites tant au niveau fédéral que dans les Comités Régionaux ou au niveau des clubs, permettent de contenir les accidents et incidents, en valeur absolue, et ce malgré l’augmentation du nombre d’adhérents sur la période.

C’est un bon point aussi pour la qualité de la formation délivrée par les écoles et pour nos instructeurs qui ont su endiguer les événements de 2015.

Cependant, dans la typologie des accidents, il y a encore trop de pertes de contrôle, que ce soit en l’air ou au sol, au décollage ou à l’atterrissage, mais aussi au roulage.

En effet, s’il y a une phase du vol qui paraît mineure et qui est trop souvent négligée, c’est bien le roulage avant décollage et après atterrissage.

C’est pourtant une phase critique qui nécessite une préparation mentale, une connaissance et une prise en compte de la direction et de la force du vent, et des compétences techniques spécifiques en fonction de la classe d’ULM utilisée.

Ainsi, en règle générale, il faut, avant de commencer à rouler, visualiser et se répéter dans sa tête la trajectoire que l’on va emprunter jusqu’au seuil de piste, identifier les intersections (risques de collisions) et se garder à tout prix d’incursions de piste, et, après coup d’œil sur la manche à air, identifier quelles seront les branches de roulage parallèles, perpendiculaires, plutôt de face ou arrière par rapport à la direction du vent. De plus, la vitesse de roulage doit toujours rester adaptée à la situation et en aucun cas on ne doit rouler à une vitesse supérieure à celle d’un homme marchant au pas.

Pour le pendulaire on veillera particulièrement à incliner son aile dans le vent et à bien la tenir lorsqu’on roule dans une direction perpendiculaire au vent, pousser en vent arrière et la positionner dans le lit en vent de face.

Pour les multiaxes et encore plus pour ceux dotés de train classique, le manche dans le vent est une préoccupation qui ne doit pas vous quitter tout au long du cheminement vers le seuil de piste ou dès que vous dégagez celle-ci pour vous rendre au parking.

Enfin pour les autogires, le roulage est une phase critique. Notamment après le posé, pour dégager et rouler au parking. Il ne faut surtout pas céder à la précipitation, même s’il y a un trafic en courte finale derrière, car le roulage ne doit débuter qu’une fois les tours rotors bien diminués et il faut impérativement éviter les coups de palonniers trop brusques pour se diriger.

Paramoteurs et hélicoptères n’ont pas les mêmes problématiques, l’aile de l’un n’étant pas déployée dans les phases de roulage et l’autre décollant à la verticale....

Si ces consignes avaient été bien appliquées, ce ne sont pas moins d’une dizaine d’incidents qui auraient pu être évités depuis le début de l’année, incidents qui ont occasionné de la casse mais aussi des blessures au pilote...

N’oubliez pas que le vol commence dès que vous arrivez au hangar, qu’il ne se termine qu’après en avoir fermé les portes et que le roulage est une phase délicate qui nécessite des compétences techniques bien maîtrisées et une formation solide.

Roulez lentement et en toute sécurité, bonne rentrée.

 

Eric Galvagno

Eric Galvagno

Responsable Commission Sécurité des Vols

 

 

 


L'analyse de l'Analyste

logo guepard 14 NIEn octobre 2017, le BEA a publié le rapport relatif à l’accident de l’ULM Super Guépard identifié 14-NI survenu le 11 septembre 2016 à Pont-Farcy (14). Les deux occupants de l’aéronef y ont trouvé la mort.

 

 

 

lire la suite

 


Du côté de la Formation

20180721 105451

Connaissance parfaite de son environnement...

Ci-dessous le retour d’expérience d’un pilote qui a accepté de nous faire part d’un incident matériel récent (collision au sol), dont il est l’auteur
Un certain nombre de leçons sont à en tirer.

lire la suite

 


La Sécurité en Chiffres

stats bsv 52

Le tableau ci-dessous résume les statistiques des accidents enregistrés du 1er janvier au 31 août 2018, en classant les victimes par gravité et en distinguant les accidents purement matériels. Le second tableau représente les accidents d’ULM immatriculés en France mais qui ont eu lieu à l’étranger et avec des équipages étrangers.

lire la suite

 

 

 

 

Et si on faisait un REV ? > video mode d'emploi

Une question sur le programme REV ? > consultez notre FAQ dédiée

 

RETOUR SOMMAIRE BSV

 

rex

Déclarez votre propre expérience au REX. Consultez les fiches REX qui ont été validées et publiées.

Accéder »

basulm logo

Le répertoire interactif des bases ULM.

Accéder »

logo boutiQ

La Boutique en ligne de la Fédération Française d'ULM.

Accéder »

cnfte

Inscription aux stages d'automne 2021.

Accéder »

Nos partenaires

  • Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Direction Générale de l'Aviation Civile
  • Ministere des Sports
  • Logo Ans
  • Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives
  • Fédération Aéronautique Internationale
  • Aéro-Club de France
  • Comité National Olympique et Sportif Français
  • European Microlight Federation
  • France Air Expo
  • Aéro Expo
  • Salon ULM Blois
  • Musée de l'Air et de l'Espace
  • Total
  • Air Courtage
  • Air Création
  • Humbert Aviation
  • Vol Moteur
  • Europ Réception - Varet Traiteur
  • Raimondi
  • Ferrari e Cigarini