Dans le Léviathan, le célèbre philosophe anglais Thomas Hobbes (après tout le bac de philosophie était hier - ce jeudi 17 juin 2021) considère que les bonnes lois sont comparables à des règles du jeu qui doivent être acceptées par toutes les parties et faciles à comprendre. C’est ce qui garantit qu’elles soient respectées et qu’elles durent. Dans une comparaison heureuse, il fait le parallèle entre les lois et des haies sur le bord d’une route qui ne sont pas là pour entraver les voyageurs mais pour stabiliser leur chemin.

La publication prochaine de l’arrêté concernant la délégation du théorique ULM  est un bon exemple de co-construction (pour prendre un mot à la mode) novatrice et dans l’intérêt de toutes les parties (État régulateur, Fédération délégatrice, facilités pour les pratiquants, valorisation des structures...). Elle est le fruit d’un long travail en commun depuis au moins deux ans, elle a un bel avenir !

Les nouveaux attendus de la règlementation ULM (juillet 2018) avaient fait eux aussi l’objet d’une large consultation des parties avec de surcroit les complexités liées à la règlementation européenne. Ils viennent consolider et amender une règlementation qui a fait largement ses preuves depuis 20 ans. Elle a un bel avenir !

À l’inverse, le projet d’arrêté ULM-pro, qui est pour l’instant uniquement en phase de consultation, est l’exemple d’un texte, qui malgré des longues réunions d’échanges, est l’application d’un texte très normé, qui a sa vertu juridique, mais qui ne correspond pas à la réalité du chemin… On est plus sur une autoroute juridique européenne certifiée que sur une départementale adaptée à la pratique de l’ULM. Espérons que le projet changera. 

De manière plus sournoise et menaçante, les attaques administratives sur les terrains (très actives et nombreuses dans le sud-ouest actuellement) montrent que tout le monde se perd quand on change les règles en cours de partie ou que l’on invoque des motifs arbitraires et biscornus pour flatter l’esprit du temps. Nous sommes mobilisés sur ce sujet essentiel pour l’accès à la pratique. Nous pourrions faire la même remarque s’agissant de l’interdiction absurde du remorquage banderole, même si une prise de conscience salutaire a fait l’objet d’amendement au Sénat.

Notre époque aime les raccourcis et paradoxalement elle aime aussi la complexité juridique. Il est sage de revenir à des choses simples, fondées sur les bonnes pratiques et l’expérience de tous les acteurs. Il faut être pragmatiques et sensibles aux problématiques qui émergent en apportant des réponses adaptées. C’est la meilleure manière pour que les règles soient respectées dans l’intérêt de tous. On évitera ainsi l’anarchie du chacun pour soi et la verticalité plombante de la règle que personne ne comprend.

Bons vols en toute sécurité !

 

Sébastien PERROT

Président de la FFPLUM

 


 

En ce début de nouvelle mandature (2021-2025), le Comité Directeur a souhaité augmenter les aides destinées aux instructeurs club en s’inscrivant dans la logique de renforcement de la formation entreprise depuis 4 ans. Ce renforcement a un triple objectif : plus de moyens, plus de lisibilité, plus d’accompagnement.

Des moyens renforcés

Concernant les moyens, la principale aide destinée aux instructeurs bénévoles opérant en club, était depuis de nombreuses années fixée à 1 500 euros. Nous la montons désormais à 1 800 euros. Nous y ajoutons une aide de 500 euros lorsque la formation porte sur deux classes de machines. Cette aide vient éventuellement en complément de la semaine de la formation Facteurs Humains qui est dispensée à l’ENAC et qui équivaut à environ 15 % de la formation globale. Par ailleurs, autre nouveauté, la Fédération souhaite accompagner les réactualisations instructeurs club (qui ont lieu tous les 3 ans et sur 2 jours). Ce dispositif sera articulé pour un tiers chacun, avec le club, le Comité Régional et la Fédération.

Des modalités plus lisibles

Cet effort très important concernant les moyens (de plus de 20 %) s’accompagne d’une simplification et d’une meilleure lisibilité des modalités d’obtention sur des dispositifs qui sont souvent mal connus. Désormais les demandes doivent donner lieu à un contrat en amont entre l’instructeur, le club et la Fédération avant que la formation ne soit entreprise. Cette entente préalable est cependant très ouverte et le public visé peut, indépendamment de la réactualisation, concerner des instructeurs déjà formés (pour une formation sur une autre classe, pour un perfectionnement FH par exemple…). Il est très important d’associer tous les acteurs et de tenir compte aussi des cas spécifiques. Les aides ne sont pas que des montants mais aussi des démarches personnalisées.

Le projet de club

C’est en effet principalement sur le projet du club que s’adosse un projet de formation d’instructeur. Cela suppose un travail d’anticipation qui permet de débloquer de nombreux leviers pour renforcer la vie de nos clubs. Un instructeur pour quoi faire ? À quelle échéance ? Sur quelles machines ? De quel profil ? Sur quelles classes ? Que le club soit récent ou plus ancien, nous avons tous intérêt à se fixer des objectifs de développement et à anticiper les moyens en lien avec les Comités Régionaux et la Fédération. La place des instructeurs est un maillon essentiel dans la vie de nos clubs.

Ces nouvelles modalités seront mises en place à partir du 31 juillet, compte tenu des coûts importants engagés, les aides seront plafonnées, vous pouvez cependant dès à présent contacter la Fédération pour mieux définir vos besoins. Ces nouvelles aides sont une première étape et nous souhaitons aller plus loin encore. Cela demande cependant du temps et des moyens nouveaux.

Bons vols !

Sébastien Perrot

Président de la FFPLUM

 

 

rex

Déclarez votre propre expérience au REX. Consultez les fiches REX qui ont été validées et publiées.

Accéder »

basulm logo

Le répertoire interactif des bases ULM.

Accéder »

logo boutiQ

La Boutique en ligne de la Fédération Française d'ULM.

Accéder »

cnfte

Inscription aux stages d'automne 2021.

Accéder »

Nos partenaires

  • Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • Direction Générale de l'Aviation Civile
  • Ministere des Sports
  • Logo Ans
  • Conseil National des Fédérations Aéronautiques et Sportives
  • Fédération Aéronautique Internationale
  • Aéro-Club de France
  • Comité National Olympique et Sportif Français
  • European Microlight Federation
  • France Air Expo
  • Aéro Expo
  • Salon ULM Blois
  • Musée de l'Air et de l'Espace
  • Total
  • Air Courtage
  • Air Création
  • Humbert Aviation
  • Vol Moteur
  • Europ Réception - Varet Traiteur
  • Raimondi
  • Ferrari e Cigarini